mercredi 5 septembre 2018

PRESENTATION

NUIT CITROUILLE ET CHEVEUX BLANCS
Une comédie en 3 actes
Pièce protégée à la SACD depuis août 2018

(5 femmes- 3 hommes)

L'HISTOIRE
Dans la nuit du 31 octobre, trois résidents de la maison de retraite « les cheveux blancs » sont bien décidés à fêter ce qu’ils ont nommé la « nuit citrouille » en opposition à la fête d’Halloween. Ils vont donner du fil à retordre aux deux aides soignantes de l’équipe de nuit. Mais des visiteurs inattendus vont aussi débarquer et compliquer un tout petit peu ce tour de garde…

COMMENTAIRES DE L'AUTEUR :

Une comédie dans les maisons de retraite, il y en existe quelques-unes. 
Mais pour donner cette dimension un peu surréaliste que j’affectionne au fil de mes différentes pièces, j’ai décidé de la situer à la période d’Halloween. Les résidents se déguisent en momie, en méchante sorcière de l’Ouest du magicien d’Oz et en créature de Frankenstein, les cinéphiles apprécieront…


Les personnages deviennent vite attachants et si aucun rôle principal ne se détache, ils ont tous leur moment. Leur moment de rire et leur moment de grâce. Sauf peut-être pour le directeur… il faudra que je pense un jour à faire une pièce où le directeur est un héros au lieu d’une canaille. Je me suis bien amusé à placer leurs répliques en tout cas.

Le texte est sans prétention autre que de distraire, mais je tenais à mettre en valeur le travail des aides-soignantes que je connais un peu, par l’intermédiaire de ma femme qui exerce ce métier depuis des années, dans des conditions qui sont loin d’être idéales (souvent par manque de personnel et surcharge de travail). J’espère juste que leurs nuits sont un peu moins compliquées que celle qui est présentée ici. Merci d’ailleurs à ma moitié d’avoir mis le doigt sur quelques points inexacts dans le texte, que j’ai rectifié depuis. (Non, les aides-soignantes ne font pas de piqures)
Quand aux retraités, si ceux présentés ici ont un certain optimiste, leurs personnages m’a permis de tendre un miroir sur la vieillesse. Celle qui nous attend tous, pour les uns et celle qui nous rattrape pour les autres, saupoudrant la comédie d’un peu d’ironie amère mais en n’oubliant pas d’en rire par-dessus-tout. 
Car si la Grande Faucheuse n’épargnera personne, rien ne nous empêche de l’attendre en souriant à la vie.

mardi 4 septembre 2018

PERSONNAGES




PERSONNAGES ---- (5 femmes- 3 hommes) [Tranche d’âges pour les comédiens]



Honorine Leroux : retraitée [50-70 ans], veuve faisant des parties de scrabble avec Nestor et Yvette. Esprit alerte, un peu maternelle et d'une gentillesse toujours égale...sauf quand on l'empêche de s'amuser un peu.

Yvette Beloeil : retraitée [50-70 ans], veuve, atteint d'un mutisme partiel, elle fume sans complexe dans l'établissement, faisant fi des règles et paraît souvent ailleurs.Ce qui ne l'empêche pas d'aligner des scrabbles au grand dam de Nestor et d'envoyer des pics sarcastiques.

Nestor Nion : retraité [50-70 ans] veuf, sans doute l'initiateur de "la nuit citrouille" du trio. Il a réussi à se procurer l'hormone de jouvence, la DHEA, pour que le groupe reste en forme et réussisse leur farce annuelle. Son apparent optimisme cache un malaise lié à la vieillesse et la peur de mourir.

Charlotte Lacaille : Aide-soignante remplaçante [20-30 ans], en intérim après avoir raté de peu son examen d'infirmière. Au départ réfractaire à l'environnement de la maison de retraite, elle va être rapidement, au cours de cette nuit, une des personnes sur laquelle on peut compter.

Marie-Chantal Berthoud : Aide soignante titulaire [40-50 ans] , travaille depuis des années à la résidence des cheveux blancs. Elle connait bien son métier et ses résidents. Brave femme moins instruite que Charlotte mais tout aussi efficace dans les moments de stress.

Mr Hubert Ledoyen : le directeur [30-40 ans], on apprend assez rapidement qu'il détourne de l'argent de la "résidence des cheveux blancs" avec l'aide de son comptable. Mais une surprise de taille va le piéger durant cette nuit.

Anne Sophie Devilliers : la secrétaire [30-40 ans], efficace et avec un franc-parler qui flirte avec l'insolence. Elle sait pas mal de choses sur le fonctionnement de la maison de retraite. Notamment qui couche avec qui.

Quentin Martin : Le jeune drogué [20-30 ans], il débarque sans que personne ne s'y attende, avec une arme, avec l'intention de piller la pharmacie.
----------------------------------------------

La distribution est difficilement modulable. 
Trop d'éléments liés au sexe de chaque personnage (et par conséquence au texte) y sont rattachés. 
Merci donc de respecter la distribution actuelle pour une future création.